Histoire

Au XIVème siècle Cahors disposait d'une université tout aussi importante que celle de Toulouse. Avec quatre facultés en droit, théologie, médecine et arts ou belles lettres, l'université de Cahors bénéficiait des mêmes privilèges que Toulouse. C'est grâce à l'appui du Pape Jean XII (Jacques Duèze, né en 1244 à Cahors, mort en 1334 en Avignon) que la cité des Cadourques compta jusqu'à 1 400 étudiants. L'université de Cahors disparaîtra au milieu du XVIIIème siècle en fusionnant avec celle de Toulouse sur décision de Guillaume de Lamoignon Chancelier de France.